1 an de blog 🥇

J‘ai eu du mal à commencer cet article, déjà parce que je ne réalise pas que ça fait déjà 1 an que je me suis lancée dans cette aventure et surtout parce que je voulais marquer le coup avec un article un peu spécial.

1 an de partage avec 70 articles au total.

1 an d’échange avec 33 abonnés sur mon blog, 40 sur ma page Facebook et 50 sur mon Instagram.

J’ai toujours aimé écrire, même plus jeune, j’écrivais pour m’exprimer et pour mettre des mots sur mes maux.
Et en ce moment, je suis de plus en plus attirée par la photographie. J’aimerais que ça soit possible de photographier en un battement de cils ce que je vois, parfois, à travers mes yeux. La nature et la vie nous offrent parfois des instants magnifiques. Et je regrette de ne pas m’en être rendu compte avant.

C’est donc naturellement que j’ai créé ce blog. J’avoue que je ne partage rien de trop personnel mais j’avais envie justement de le faire avec un texte qui me tient énormément à cœur et que j’ai écris, il y a maintenant plus de 7 ans :

COMME À TON HABITUDE

« Comme à ton habitude, c’était ici que tu étais assise : sur cette chaise, avec cette table et à côté de cette fenêtre. Je regarde par cette fenêtre, vers laquelle tu as tant été, et je regarde les voitures passées, comme tu le faisais à ton habitude. Il fait nuit et je me demande ce que tu pouvais imaginer et à quoi ou à qui tu pouvais penser, à travers cette fenêtre.

Comme si c’était hier, je me souviens de toi. Quand j’arrivais chez toi pour te voir, comme à ton habitude, tu étais assise ici ou là-bas. Tu nous attendais, comme à ton habitude. Mais maintenant quand j’arrive dans cette maison, je ressens comme un vide, j’ai beau regardé là-bas, tu n’es pas là. J’ai beau regardé vers cette fenêtre, tu n’es pas là, tu n’es plus là, tu ne nous attends plus, comme à ton habitude.

A l’extérieur, je fais comme si ton départ, je l’avais accepté. Tu sais, il suffit d’un sourire pour faire comme si tout allait bien, comme si ce n’était rien. Mais au fond, je ne peux rien cacher, non je n’ai rien accepté, non je n’ai jamais cessé de pleurer.

Et ce soir, c’est encore à toi que je pense, c’est encore pour toi que je pleure, comme à mon habitude. Et ce soir, il fait nuit, mais on ne voit pas les étoiles dans le ciel. Pourtant moi, j’en ai une d’étoile, et cette étoile, c’est toi. Celle qui guide mes pas et qui veille sur moi, comme à ton habitude, en tout cas je l’espère. »

J’espère que ce texte vous plaira, je suis curieuse de connaître vos avis sur ce texte mais aussi sur mon blog.

Je voulais également vous remercier déjà d’avoir lu mon article jusqu’ici mais surtout d’être de plus en plus nombreux à me suivre et de prendre le temps de lire et/ou commenter mes articles.

Pour la suite, je vais continuer sur la même lancée en vous partageant toujours mon univers. Mais bien sûr, si vous avez des idées de futurs articles ou des suggestions à me faire, je suis vraiment preneuse, ça pourra m’aider et me permettre d’aller dans la bonne direction avec un contenu qui vous plaît.

A très vite,
LittleNastyGirl.

1er tatouage

Je ne suis pas une experte des tatouages (je n’en ai d’ailleurs qu’un seul pour le moment) mais je voulais vous partager mon expérience et mon ressenti.

*Photo de Pinterest (ce n’est pas mon tatouage)

A quel âge ?

J’ai sauté le pas à 24 ans et je ne regrette pas d’avoir attendu aussi longtemps. Je ne sais pas si vous connaissez l’émission « Tatoo cover » mais quand je vois le nombre de gens qui se sont fait tatouer à 18 ans et qui le regrettent, je trouve ça hallucinant (bon d’accord il y en a beaucoup qui se sont fait tatouer en étant alcoolisé mais quand même lol).

Alors oui, si tu viens d’avoir 18 ans, ne va pas te faire tatouer juste pour être tatoué, tu as le temps de réfléchir à un motif qui te plaira et qui te conviendra vraiment. C’est un conseil que je peux te donner, mais après tout c’est ton corps et c’est toi qui décide.

Quand et où ?

C’était en Mai 2017. Je me suis renseignée avant d’écrire cet article et c’est vrai que c’est mieux de se faire tatouer l’automne ou l’hiver. Parce que, je pense que vous le savez, les tatouages n’aiment pas le soleil, surtout au début, ça risque de les abîmer donc il vaut mieux éviter au maximum. Personnellement, mon tatouage est petit donc j’ai pu le cacher facilement du soleil.

Je me suis fais tatouée à une convention de tatouage. Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion d’aller à une de ses conventions, mais moi j’adore! J’ai pu découvrir l’univers des tatouages, et j’ai feuilleté les books de plusieurs tatoueurs de la France entière pour en trouver un qui me corresponde. L’éventuel problème peut être de trouver un créneau avec le tatoueur, mais si vous avez prévu de ne pas faire une trop grosse pièce et que vous arrivez assez tôt, vous ne devriez pas avoir de problème. Après, je peux comprendre que vous préfériez être plus « au calme » dans le salon du tatoueur mais je vous conseille quand même d’aller au moins une fois à une convention, même si vous ne voulez pas forcément vous faire tatouer.

Sur quelle partie du corps et pourquoi ?

Sur mon poignet, à gauche (du côté du cœur) car c’est un tatouage qui a une grande valeur sentimentale pour moi.

C’est un tatouage mûrement réfléchis, c’est la première lettre du prénom d’une personne très importante pour moi, que j’ai perdu. Et je ne sais pas si c’est dans ma tête mais depuis que j’ai fais mon tatouage, je me sens mieux par rapport à la perte de cette personne.

Budget ?

J’ai payé 50 euros, même si ma tatoueuse m’a dit que normalement pour un tatouage sur une convention, c’est minimum 60 euros rien que pour le matériel utilisé.

La douleur ?

Je pense que chacun ressent la douleur différemment et ça dépend aussi bien sur de la partie du corps. Mais le mien n’a duré que 5 ou 10 minutes donc c’était supportable. Après je ne vais pas vous le cacher, ce n’est vraiment pas agréable, j’ai trouvé que ça fait un peu comme une brûlure personnellement.

Et après ?

Ma tatoueuse ne m’a pas du tout couvert mon tatouage, je ne sais pas vraiment pourquoi, sûrement parce qu’il était petit et que je pouvais facilement relever la manche de mon pull pour ne pas qu’il frotte dessus.

La douleur a duré environ 2 jours. Et si j’ai un conseil, faites attention à la première douche après, le passage de l’eau sur le tatouage n’est pas agréable du tout.

Pour les soins, j’ai lavé mon tatouage avec un savon neutre et pour l’hydratation, j’ai acheté une crème spécial tatouage directement à la convention.

Je ne sais plus le prix exact mais je dirais une dizaine d’euros. Vous pouvez la retrouver ici. Je l’ai utilisé matin et soir pendant 15 jours.

Et plus d’un an après, je n’ai fais aucune retouche, je vais voir sur le long terme.

Du coup, je suis très contente de mon tatouage, je ne le regrette absolument pas. Et quand on entend souvent dire que quand on commence les tatouages, on ne peut plus s’arrêter, je peux vous dire que c’est vrai, j’ai déjà le projet d’en faire un deuxième…

Et vous, vous êtes tatoués? Vous en pensez quoi? Si vous avez d’autres questions que j’aurai oublié, n’hésitez pas à me demander tout ça en commentaire.


Vous pouvez me retrouver sur Twitter & Facebook.
Et n’hésitez pas à me suivre pour ne rien louper sur mon blog!
LittleNastyGirl.


TAG Premières fois

J‘ai piqué l’idée de ce TAG sur le blog de Mbabazi I. Esther.

1. Ton premier concert
Bon j’ai un peu honte mais mon tout premier c’était celui de Jenifer, oui oui Jenifer de la Star Academy (je pensais vraiment pas parler de cette émission dans mon blog…) et on m’excuse j’étais petite, à cette époque, c’était « à la mode » et en plus, je n’en ai que des vagues souvenirs.

Mais le concert qui a suivi, je me suis bien rattrapée, c’était en 2014 et j’ai été voir STROMAE!! Et celui là, croyez moi que je m’en souviens. Ça m’a redonné envie d’aller voir d’autres concerts.

2. Ta première hospitalisation
C’était pour mes 6 ans, je suis restée 2 jours, pile pendant mon anniversaire (merci à ma santé de m****). C’était pour une myosite virale des membres inférieurs, en gros j’avais mal aux jambes et je ne pouvais plus marcher, rien de bien grave.

3. Ton premier tatouage
C’était en Mai 2017, j’avais 24 ans et c’était un tatouage mûrement réfléchis (je compte peut-être vous faire un article à ce sujet?), je l’ai fais à une convention de tatouage et c’est la première lettre du prénom d’une personne très importante pour moi, que j’ai fais faire sur mon poignet.

4. Ton premier amoureux
Il y avait une fête foraine tous les 14 Juillet dans mon ancien village (comme dans beaucoup de village vous me direz) et j’étais tombée amoureuse du fils d’un forain qui s’appelait Dylan. Ce que je suis sure, c’est que ça a duré minimum deux 14 Juillet de suite, donc on a attendu 1 an avant de se revoir, on était fort à l’époque lol

Ah l’amour… Est ce que les tours gratuits de manège y sont pour quelque chose? Je ne m’en souviens pas lol

5. Ton premier engagement sérieux
Je suis une personne qui, quand elle aime, ne fait pas semblant. Donc la plupart de mes relations amoureuses ont été des engagements sérieux (pour moi en tout cas).

6. Ton premier chagrin dans la vie
Beaucoup trop de chagrins d’amour… Mais quand j’avais 14 ans, j’ai perdu mon arrière grand-mère (que je considérais comme ma grand-mère) et ça a été très dur pour moi.

7. Ton premier téléphone
Il me semble que c’était un Nokia 3310, le portable que tout le monde avait à cette époque (j’adorais le jeu « Snake »).

8. Ta première bagarre
Je ne me suis jamais battue.

9. Ta première fierté
Quand j’ai eu mon BEP Secrétariat en 2009, mon premier diplôme!

10. Ta première honte
Je pense que contrairement à ma première fierté, ma première honte c’est quand je n’ai pas réussi à avoir mon brevet des collèges. Oui oui c’est possible, je l’ai fais.

11. Ton premier moment gênant
J’ai commencé de faire de l’équitation quand j’avais 8 ans, et je m’en rappelle qu’on allait chercher les poneys au pré et ce jour là, le pré était plein de boue et je suis tombée les fesses en première dedans.

J’espère que ce TAG vous aura plu et vous permettra d’en savoir un peu plus sur moi. N’hésitez pas à répondre aux questions dans les commentaires, je suis curieuse de lire vos retours. A très vite!


Vous pouvez me retrouver sur Twitter & Facebook.
Et n’hésitez pas à me suivre pour ne rien louper sur mon blog!
LittleNastyGirl.


1er appartement 


J‘ai décidé de partir de chez mes parents à l’âge de 22 ans. Mais c’est à 23 ans que j’ai sauté le pas, je suis donc dans mon appartement depuis plus d’un an maintenant, et j’ai pensé qu’un article pour vous raconter mon expérience pourrait vous intéresser.

BUDGET

Tout d’abord, je vous conseille de vous préparer un budget en vous faisant aider et de ne surtout pas commencer vos visites avant. Logique vous me direz? C’est vrai, mais moi je me suis faite avoir, je pensais que la vie était moins chère que cela en réalité donc je m’étais fait un budget SAUF que j’avais oublié plein de choses (exemples : future taxe d’habitation, les poubelles, les charges, les frais d’agences, …). Donc j’ai visité un appartement plutôt bien, dans la ville que je souhaitais mais impossible de me l’offrir.
Après cette « claque », j’ai donc refais mon budget (à adapter pour vous évidemment) et j’ai élargis mes recherches dans d’autres villes car celle que je souhaitais était beaucoup trop chère :

+ Salaire ou Bourse
+ Aides : APL ou autres
– Assurance voiture
– Assurance habitation
– Loyer + Charges
– Électricité et Gaz
– Courses (200€ pour 1 personne en moyenne)
– Téléphone, Internet et Box TV
– Essence
– Taxe d’habitation/12 (si vous souhaitez vous faire mensualiser : en sachant que pour la 1ere fois, vous devez sortir la somme d’un coup)
– …

Après avoir faire votre budget, je vous conseille de ne pas commencer vos recherches avant d’avoir minimum 200/250€ restants pour vous faire plaisir : shopping, cinéma, sorties, … Enfin tous les extras. Parce que bon si vous prenez un appartement et que vous ne pouvez rien faire à côté, ça ne sert pas à grand chose.

Avant de recommencer mes recherches, j’ai finalisé mon prêt voiture que j’avais en cours et j’ai mis quelques sous de côté (pour d’éventuelles frais d’agences, pour la caution et pour mes futurs achats de meubles ou autres). Et si je n’avais pas fait ça, je n’aurais pas pu avoir l’appartement que j’ai aujourd’hui.

RECHERCHES ET VISITES

Une fois que l’histoire du budget est réglée, vous pouvez commencer vos recherches. Moi j’ai uniquement utilisé Leboncoin : ce qui est pratique car vous pouvez créer des recherches en sélectionnant les villes, le loyer, la surface, le nombre de pièces, …
J’ai donc recherché un T2 dans les villes que j’avais sur mon trajet de chez mes parents jusqu’à mon travail. L’objectif était de réduire mon temps de trajet en voiture.

Après quelques mois, j’ai trouvé un T2 moderne dans un immeuble récent, où tout était blanc comme je voulais et avec un balcon 👍
C’est l’ancienne locataire qui nous a fait la visite, j’étais accompagnée de mon beau-frère. D’ailleurs, je vous conseille de vous faire accompagner pour les visites, il vaut mieux 2 avis plutôt qu’un seul.

Avant la visite, préparez les questions que vous souhaitez poser.
Exemples :
– Montants du loyer, des charges, de la caution et de la taxe d’habitation?
– Exposition? Bruits? Chauffage au gaz ou électrique? Sorties d’eaux? Prises TV?

Une fois la visite terminée, j’étais conquise, seuls petits hics : il fallait passer par une agence (donc frais d’agence + honoraires) et le balcon mitoyen. Mais j’en ai discuté avec ma famille et je me suis lancée en appelant l’agence le lendemain matin. J’ai eu la réponse positive quelques jours après : c’était bon, moins de 3 mois après, j’allais être dans mon appartement.

PRÉPARATIFS

Pendant 3 mois, j’ai commencé les préparatifs :

– Achats meubles et autres :
Un lit, un micro-onde, un frigo et une gazinière : c’est les seuls gros investissements que j’ai eu à faire (même si j’ai acheté le frigo et la gazinière d’occasions pour un très bon prix sur Leboncoin).

Le reste : un canapé, une table, des chaises, une machine à laver, un meuble TV, une table de chevet, un meuble SDB, un meuble 4 cases Ikea. Soit je les avais déjà dans ma chambre, soit on me les a donné donc j’ai eu beaucoup de chance.

J’ai acheté beaucoup plus tard d’autres meubles comme une table basse, deux meubles pour la cuisine, … Je vous conseille de prendre votre temps pour les meubles qui ne sont pas indispensables. Ça ne sert à rien d’acheter avant d’être dans l’appartement (même si je sais qu’on a envie d’avoir tout, tout de suite) mais déjà vous ne pouvez deviner la taille des meubles qu’il vous faut et en plus, plus vous attendrez et plus vous pourrez économiser pour avoir un meuble qui vous plaît vraiment.

Ensuite, il faut acheter toutes les « petites » choses : des assiettes, des couverts, des verres, des ustensiles de cuisine, des plats, des boîtes tupperwares, un balai, des poêles, des casseroles, …
Je vous conseille donc de faire une liste et d’acheter petit à petit.

Et n’oubliez pas les choses très utiles, comme par exemple : des piles, des sacs poubelles, des ciseaux, des outils pour monter les meubles, de l’essuie-tout, …

– Faire les cartons :
Vous pouvez récupérer des cartons dans des supermarchés par exemple. Du scotch, du papier bulle ou journal, un marqueur (pour noter ce qu’il y a à l’intérieur des cartons) et c’est parti.
Et oui il faut se lancer, mais cela permet de faire du tri. Vous pouvez par exemple créer 3 cartons : à donner, à vendre et à jeter.

– Prévoir l’électricité, le gaz, l’assurance habitation et Internet

– Prévoir vos changements d’adresses (carte grise, impôts, banque, …)

– Prévoir pour le jour du déménagement :
Demander à votre famille, vos amis, vos collèges, et ne vous inquiétez pas plus vous êtes, plus c’est rapide.
Il faut aussi trouver un camion (moi c’était le camion d’un ami à mes parents) et bien sûr, il faut prévoir à manger le jour J pour remercier tout le monde. Privilégiez des assiettes et des verres en plastiques pour éviter la vaisselle.

ÉTAT DES LIEUX + DÉMÉNAGEMENT

Et voilà, il ne reste plus qu’à faire l’état des lieux et le déménagement.

Les premières vraies courses, je les ai faites le même jour où j’ai eu les clés de mon appartement (après l’état des lieux). Mon père et mon beau-frère s’occupaient pendant ce temps là d’apporter le frigo dans mon futur appartement. Je vous conseille de vous faire accompagner surtout au niveau de quelles marques prendre par exemple. Alors oui vous aurez sûrement une sacré note à payer à la fin, mais croyez-moi ce sera une bonne chose de faite.

Je pense n’avoir rien oublié, j’espère que cet article vous plaira et si vous avez des questions, n’hésitez pas!